Palais de justice - Avocat Annecy

Marjorie Berruex

Avocat au barreau d'Annecy

 

Présentation

 
Avocat au Barreau d'Annecy depuis 2014, d'abord comme avocat collaborateur, puis en tant qu'avocat libéral individuel depuis avril 2017, j'interviens principalement devant les juridictions pénales, tant correctionnelles que criminelles, ainsi que devant les juridictions prud'homales et civiles.

J'ai choisi l'exercice individuel afin d'offrir à mes clients une disponibilité, une écoute, une relation de proximité et de confiance dans le conseil, l'assistance et la représentation que je m'engage à apporter à chacun d'eux.

Conformément au serment que j'ai prêté le 17 décembre 2013, j'ai sollicité mon inscription sur les listes des avocats volontaires pour intervenir dans le cadre des commissions d'office et de la défense pénale d'urgence (garde-à-vue, comparutions immédiates, permanences pénales, droits des mineurs, assistance aux victimes…).
 

A propos

Après avoir obtenu le diplôme de docteur en droit au sein de l'Université de Grenoble Alpes en 2010, j'ai choisi d'orienter ma carrière professionnelle vers la profession d'avocat.

J'ai ainsi intégré l'école des avocats de la région Rhône-Alpes (EDARA) et obtenu le certificat d'aptitude à la profession d'avocat en 2013.

J'assure parallèlement des enseignements au sein de la Faculté de droit de l'Université Savoie Mont-Blanc à Chambéry depuis 2014 (droit pénal en L2 et procédure pénale au sein de l'Institut d'Études Judiciaires) afin de pouvoir partager avec mes étudiants, le fruit de mon expérience pratique.

Il m'a également été confié des missions de formation auprès de mes confrères du Barreau d'Annecy sur des questions relatives à la procédure pénale en 2017 et 2018.

Titulaire d'une maîtrise de droit privé et d'un master II "histoire, droit, droits de l'homme", j'ai obtenu le prix de la fondation Varenne pour ma thèse de doctorat sur "le juge naturel dans le droit de l'ancienne France", publiée aux éditions L.G.D.J., Institut Universitaire Varenne, en 2013.
Marjorie BERRUEX - Avocat au barreau d'Annecy
 

Premier rendez-vous

 
Avant de vous rendre à votre premier rendez-vous, préparez votre rencontre afin d'optimiser le premier contact avec votre avocat.
 

Etape 1

Renseignez-vous auprès de votre compagnie d'assurance pour savoir si vous avez souscrit une garantie "protection juridique" qui pourrait couvrir, ne serait-ce qu'en partie, vos frais de procédure.

A défaut d'assurance "protection juridique", vérifiez si vous êtes éligible au dispositif de l'aide juridictionnelle et le cas échéant, remplissez un dossier que vous remettrez à l'avocat avec la copie de toutes les pièces justificatives de votre situation.
 

Etape 2

Préparez un maximum d'informations, afin de pouvoir bénéficier d'un conseil le plus complet possible :

- rédiger une chronologie détaillée des événements
- préparer les pièces justificatives
- transmettre les coordonnées précises de toutes les parties
- préparer toutes les questions sur lesquelles vous souhaitez être renseigné
 

Etape 3

A l'issue du premier rendez-vous, et dès lors que le client souhaitera confier la défense de ses intérêts à l'avocat, un dossier sera ouvert et une convention d'honoraires sera régularisée afin de définir le périmètre de son intervention et détailler les modalités de rémunération.
 

Honoraires

 
 

REMUNERATION DE L'AVOCAT

Les honoraires de l’avocat sont négociés librement avec le client.
Dans un souci de transparence et afin que le client puisse apprécier au plus juste les frais et honoraires qui seront nécessaires au suivi de sa procédure, la question de la rémunération de l'avocat sera abordée dès le premier rendez-vous.
Conformément à la loi, une convention d'honoraires sera systématiquement régularisée préalablement à toutes diligences.
 

INDEMNISATION DE L'AVOCAT

Soucieuse de pouvoir participer à l’accès du plus grand nombre à une justice humaine et équitable, j’ai choisi d’intervenir au titre de la protection juridique lorsqu’une assurance est susceptible de garantir l’intervention de l’avocat, ainsi qu’au titre de l’aide juridictionnelle pour accompagner et défendre les justiciables éligibles à ce dispositif et qui ne pourraient pas régler les honoraires de l’avocat.